Archives pour la catégorie soins des cheveux

eau de rinçage anti-chute à l’ortie

L’ortie piquante est une plante qui mérite qu’on s’y intéresse. Elle est riche en minéraux (fer, souffre, calcium, potassium, silice), flavonoïdes ainsi qu’en vitamines A et B. On la retrouve souvent dans la composition des shampooings et lotions contre la chute des cheveux, comme stimulant capillaire. Voici une astuce, on ne peut plus simple pour profiter des bienfaits de l’ortie pour les cheveux.

eauortieeauortiepoudreeauortieinf

Notes sur l’ingrédient :
– feuilles d’ortie piquante séchées : L’ortie grâce à sa composition (vitamines et minéraux) est excellente pour les soins de la peau et des cheveux. Elle peut aider à traiter les peaux abimées ou irritées (sous la forme de cataplasmes, après avoir plongé la plante fraîche dans de l’eau bouillante). Elle sert traditionnellement à soulager les articulations douloureuses et les rhumatismes. On peut d’autre part la consommer sous forme d’infusion, de soupes, ou cuisinée de la même manière que les épinards (avec de la crème fraîche) afin de profiter de ses protéines et surtout de la grande quantité de fer qu’elle contient (plus que dans la viande). Pour les cheveux elle est excellente en lotion antipelliculaire, pour traiter les cheveux gras et surtout contre la chute (perte de cheveux en automne,  stress, fatigue, calvitie…).

LA RECETTE

– feuilles d’ortie séchées
– eau de source

Dans une théière verser de l’eau chaude (environ 70°C) sur les feuilles d’orties séchées et laisser infuser jusqu’à ce que la préparation refroidisse. Une fois que c’est prêt, filtrer et verser sur les cheveux doucement après le shampooing en dernière eau de rinçage. 

Personnalisation : Vous pouvez ajouter une cuillère à soupe de vinaigre pour resserrer les écailles et faire briller les cheveux. Pour plus d’efficacité contre des pellicules ajouter du romarin séché à l’ortie. Cette eau de rinçage peut être utilisée autant de fois que vous le souhaitez, sous la forme de cure en automne ou au quotidien en spray pour un traitement anti-chute plus intense (dans ce cas ajouter un conservateur et laisser au frais pour le garder une semaine). 

J’essaierai de poster des petites astuces toutes simples plus souvent, dites-moi ce que vous en pensez. Je peux alterner des recettes plus ou moins faciles et plus ou moins rapides à faire. Je peux également vous proposer des recettes « dans ma cuisine » qui se basent sur des ingrédients du quotidien que nous avons tous. N’hésitez-pas à me dire ce que vous en pensez, ce dont vous avez envie c’est stimulant et fera évoluer le blog, bonne soirée !  😉

masque démêlant au lait d’avoine

Ce soir je souhaite partager une recette toute simple, un démêlant pour les cheveux à base de lait et de son d’avoine…

masqueavoine

À l’origine utilisée pour nourrir le bétail, l’avoine en usage externe, peut être employée comme émollient pour soulager les irritations et les démangeaisons de la peau. Les grains sont récoltés à maturité et séparés de leurs enveloppes fibreuses (le son) pour obtenir le gruau d’avoine (« flocons »). L’avoine contient des avénacosides (des savons végétaux), des flavonoïdes et de nombreux nutriments : manganèse, phosphore, fer, zinc, vitamines B1 et B5 (ou panthénol, (actif très intéressant car il donne aux cheveux plus d’élasticité et favorise la croissance et la résistance de la peau), etc… Dans ce masque, l’avoine est mélangée au lait de vache qui hydrate, nourrit et fait briller les cheveux. La texture légèrement visqueuse et très douce de la préparation permet de démêler plus facilement les cheveux en faisant glisser les noeuds.

LA RECETTE :

– 1 verre de son d’avoine
– 4 verres de lait de vache

Dans une casserole à feu doux, verser le lait puis le son d’avoine, bien tourner jusqu’à ce que le mélange soit bien épais (comme une béchamel). Laisser refroidir puis filtrer la préparation à l’aide d’un morceau de bas nylon (préalablement désinfecté). Filtrer avec un bas permettra d’obtenir une préparation très onctueuse sans aucun grumeau. Transvaser dans un pot et utiliser comme après-shampooing, laisser poser 5min puis rincer.

Personnalisation : pour une préparation plus épaisse, rajouter un peu plus d’avoine. Il est possible de couper ou remplacer le lait par une décoction de plantes. La recette fonctionne aussi avec des flocons d’avoine.

shampooing antipelliculaire cèdre et romarin

Aujourd’hui une recette de shampooing antipelliculaire à base d’une décoction de plantes (romarin et thym), et d’huiles essentielles traitantes pour un cuir chevelu (cèdre atlas, géranium bourbon et Ylang Ylang. Il est également possible de traiter les pellicules en se rinçant simplement les cheveux après chaque shampooing avec une infusion de romarin. La recette de shampooing proposée ici permet d’obtenir plus rapidement un résultat efficace.

shampooing antipelliculaire cedre romarininfuseromarinromardseau
infromarincuilavocat

Ce shampooing très doux a un fort parfum de plantes aromatiques (composé à 20% par une décoction de plantes). Moussant et rafraîchissant, il est agréable à utiliser, sa composition permet permet de réduire très rapidement les pellicules (romarin, cèdre de atlas) tout en nourrissant le cuir chevelu (huile d’avocat, huile essentielle de géranium, yang yang, provitamine B5).

Notes sur les ingrédients
– feuilles de romarin séchées : le romarin est un excellent stimulant capillaire, qui permet de lutter contre les pellicules mais aussi contre la chute des cheveux.
– feuilles de thym séchées : je l’utilise ici en tant que tonique pour le cuir chevelu, il a également des propriétés antiseptiques et couvre légèrement les cheveux blancs (en très forte décoction).
– l’huile végétale d’avocat : c’est celle que je préfère pour les cheveux avec l’huile de coco. On dit qu’elle stimule la pousse mais elle permet surtout de renforcer la fibre capillaire et la faire briller. Elle est très bien pour les peaux sensibles, sèches et le cuir chevelu, cicatrisante et protectrice elle apaise les démangeaisons.
– huile essentielle de cèdre atlas : cicatrisant, astringent, c’est un bon tonique du cuir chevelu qui permet de traiter les pellicules. Il convient bien aux peaux abimées notamment contre l’eczéma.
– huile essentielle de géranium bourbon : tonique, astringente et antibactérienne, sur le cuir chevelu elle aura pour effet de soulager les démangeaisons.
– huile essentielle d’ylang ylang : elle régule le sébum, tonique et stimulante, elle fait briller les cheveux et les rend plus beaux.
– collagène végétal : actif cosmétique, il gaine les cheveux, les protège et les rend doux. C’est un ingrédient intéressant pour les cheveux fins, il donne un peu de volume.
– provitamine B5 : j’aime beaucoup cet ingrédient, il a un réel effet sur mes cheveux, les rend, forts et brillants. Sur la peau il apaise les irritations, l’hydrate et l’aide à cicatriser.

Pour qui ?
– les cuirs chevelus sensibles
– contre les pellicules et la perte de cheveux

LA RECETTE (pour environ 100ml)
– 80 ml de base lavante neutre
– 25 ml d’eau de source
– 1 cuillère à soupe de feuilles de romarin séchées
– 1 cuillère à soupe de de feuilles de thym séchées
– 1,5 ml d’huile végétale d’avocat
– 5 gouttes d’huile essentielle de cèdre atlas
– 5 gouttes d’huile essentielle de géranium bourbon
– 5 gouttes d’huiles essentielle d’ylang ylang
– 5 gouttes de collagène végétal (facultatif)
– 2, 6 ml soit 3 g de provitamine B5 (facultatif)
– une pointe de couteau d’oxyde minéral bleu (facultatif, pour rappeler la couleur du cèdre)
– 20 gouttes soit 0,6 g d’extrait de pépins de pamplemousse (conservateur : très important dans cette recette qui contient une forte quantité de décoction de plantes).

Dans une très petite casserole, mettre les feuilles de romarin, de thym puis recouvrir d’eau de source. Mettre la casserole à chauffer jusqu’à ébullition. Pendant ce temps, dans le pot prévu à cet effet, verser la base lavante, ajouter l’huile végétale d’avocat, et les huiles essentielles de cèdre, géranium et ylang ylang. Fermer le pot et bien secouer pour mélanger. Quand la décoction de plante est prête, sortir du feu et laisser refroidir. Filtrer la décoction, y ajouter le collagène végétal et la provitamine B5. Bien remuer, puis verser la décoction dans votre pot. Ajouter le conservateur (extrait de pépin de pamplemousse) et l’oxyde bleu, fermer et agiter énergiquement de manière à ce que les ingrédients et les pigments se mélangent bien. C’est prêt…

Personnaliser la recette : il est possible de remplacer les actifs cosmétiques (collagène végétal et provitamine B5) par d’autres adaptés à votre type de cheveux. Pour un effet antipelliculaire plus intense, vous pouvez remplacer l’huile essentielle d’ylang ylang par celle de romarin à cynéole. Il est également possible de remplacer la décoction par un hydrolat de romarin.

masque nutritif olive

Cela fait un petit moment que je n’ai pas utilisé l’huile d’olive sur mes cheveux, pourtant comme l’huile d’argan elle est très nourrissante. Le seul inconvénient avec l’huile d’olive c’est qu’elle est très difficile à rincer même en petite quantité. Voici une petite recette de masque avant shampooing à base d’huile d’olive et de macadamia (le fait d’utiliser l’huile de macadamia avec l’olive permet d’avoir une crème nourrissante pas trop grasse) pour protéger les pointes fragiles du vent froid de l’hiver…

masquenutritifolivebrancheolivier

Cette crème onctueuse a un parfum floral légèrement citronné (bois de rose et géranium bourbon). Fondante elle est facile a appliquer et permet de nourrir les cheveux en profondeur. Elle les rend soyeux très doux, l’huile d’olive et de macadamia protègent la fibre capillaire et permettent aux cheveux de conserver leur couleur plus longtemps.

Sa composition permet également une utilisation sur les peaux très sèches, atopiques (lire la note sur les ingrédients juste après), notamment pour les peaux abimées type eczéma. Elle peut être appliquée directement sur les plaques. C’est un soin nourrissant et émollient qui peut aider à la cicatrisation.

Notes sur les ingrédients : 
– l’huile d’olive : antioxydante, emolliente, riche, elle nourrit en profondeur la peau et les cheveux. Elle protège la couleur capillaire et fait briller les cheveux.
– l’huile de macadamia : Moins grasse que l’huile d’olive, elle a un toucher sec et pénètre dans la peau ou les cheveux sans laisser de film gras. Elle a des propriétés cicatrisantes.
– la cire émulsifiante olive protection : d’origine naturelle à base d’huile d’olive et de sucre, elle permet de faire des crèmes épaisses et nourrissantes. Elle laisse un film protecteur sur la peau et les cheveux. Elle convient particulièrement bien pour créer des soins riches pour les peaux très abimées (seul inconvénient : elle nécessite un batteur pour faire monter l’émulsion, c’est très difficile à la main).
– l’huile essentielle de bois de rose : au parfum citronné, cette huile essentielle a des propriétés antiseptiques et convient bien aux peaux très fragiles.
– l’huile essentielle de géranium bourbon : a un parfum très floral, allié des peaux abimées, elle a des propriétés tonique, astringente, anti-inflammatoire, anti-bactérienne. C’est un bon ingrédient pour faire un soin contre les pellicules.
– la provitamine B5 : ou panthénol, est un actif qui permet de fortifier la peau et les cheveux grâce à ses propriétés réparatrices et cicatrisantes. Il rend les cheveux brillants, facilite le démêlage sans les graisser. C’est l’idéal pour un soin contre les fourches.
– extrait de pépins de pamplemousse : conservateur naturel.

pour qui ?
– les cheveux abimés ou colorés.
– les cheveux secs
– les peaux très sèches, abimées (eczéma)

LA RECETTE : (elle nécessite l’utilisation d’un batteur ou fouet électrique),
conservation 1 mois

phase huileuse : 
– 7, 5 g de cire émulsifiante olive protection
– 30 g d’huile d’olive
– 30 g d’huile de macadamia

phase aqueuse :
– 31,9 g d’eau de source

ajouts :
– 10 gouttes de provitamine B5
– 10 gouttes d’huile essentielle de bois de rose
– 8 gouttes d’huile essentielle de géranium bourbon
– 20 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse

Dans une petite casserole au bain marie, verser les ingrédients de la phase huileuse (huile d’olive, huile de macadamia, cire émulsifiante). Tourner jusqu’à ce que la cire aie fondu. Dans une autre petite casserole verser la phase aqueuse (eau de source). Quand la phase aqueuse et huileuses sont chaudes (environs 70°C) verser en petit filet, petit à petit la phase aqueuse dans la phase huileuse en utilisant le batteur électrique. Bien mélanger sans arrêt jusqu’à ce que l’émulsion prenne et forme une crème onctueuse. Mettre les ajouts (provitamine B5, huiles essentielles et extrait de pépins de pamplemousse), en mélangeant bien la crème. Il ne reste plus qu’à transférer dans le pot prévu à cet effet. Cette préparation se conserve au moins un mois.

Prélever une grosse noix de produit et l’appliquer sur les longueurs et les pointes des cheveux avant de faire un shampooing. Laisser poser minimum 10 minutes, puis laver.

Personnalisation de la recette : Pour obtenir un masque pour cheveux crépus ou bouclés au parfum exotique, il est possible de remplacer l’huile d’olive par l’huile de sapote également très nourrissante, à l’odeur d’amande. Et d’utiliser l’huile essentielle d’ylang-ylang (au parfum suave et floral) qui a pour propriété d’embellir la peau et les cheveux.

Shampooing Indien au Shikakaï

J’aime beaucoup utiliser la poudre de shikakaï parce c’est très facile, sa préparation est rapide, elle est efficace pour laver les cheveux naturellement.

shampooingindien

Le shikakaï est une poudre issue des fruits séchés de L’Acacia concinna, un arbuste qui pousse en Inde centrale. Ses fruits séchés sont riches en saponines et sont utilisés en Inde pour laver les cheveux. Ce shampooing rend les cheveux doux et brillants, il facilite également le démêlage, en plus de laver il constitue un véritable soin. On dit que le shikakaï favorise la pousse du cheveux mais ça, c’est difficile à vérifier ! 😉
Pour réaliser un shampooing au shikakaï, il suffit simplement de mélanger la poudre de shikakaï à de l’eau chaude, jusqu’à obtenir une pâte onctueuse. Les ingrédients que j’ai ajoutés à ma recette sont optionnels.

Notes sur les ingrédients :
– poudre de shikakaï (Acacia concinna fruit powder) : embellisseur capillaire et shampooing naturel utilisé en Inde. Rend les cheveux plus forts et brillants.
– eau de source
– hydrolat de rose de damas (option) : tonifie et apaise le cuir chevelu
– miel de lavande (option) : ajouté à la recette pour hydrater et nourrir les cheveux
– huile essentielle de bois de rose (option) : utilisée ici pour son parfum rafraîchissante, le bois de rose peut être aussi utilisé pour aider la cicatrisation des peaux irritées (notamment les brulures, les petites plaies, l’acné, l’eczéma, le psoriasis). Il peut aussi entrer dans la composition d’un soin contre les pellicules. J’aime beaucoup l’utiliser.

Pour qui ?
– ceux qui veulent se faire un shampooing naturel facile et rapide à préparer.
– des cheveux abimés qui ont besoin d’un shampooing vraiment très très doux.
– les cheveux ternes et mous

LA RECETTE : (quantité pour cheveux mi-dos)
– 50 g de poudre de shikakaï
– eau de source
Ingrédients à ajouter en option :
– un bouchon d’hydrolat de rose de damas (ou une infusion de plante)
– une cuillère à café de miel de lavande (ou celui que vous avez dans votre cuisine)
– 5 gouttes d’huile essentielle de bois de rose

Faire chauffer de l’eau. Dans un bol, verser la poudre de shikakaï (et les ingrédients en option : hydrolat de rose, miel, huile essentielle de bois de rose). Quand l’eau est chaude (pas bouillante) verser progressivement dans la poudre en mélangeant jusqu’à obtenir une pâte onctueuse.

Ce shampooing s’utilise comme un shampooing classique sur cheveux mouillés, en massant le cuir chevelu, puis rincer. Il est à utiliser de suite et ne se conserve pas.

personnalisation : pour le conserver, ajouter un extrait de pépin de pamplemousse (ou autre conservateur).

shampooing douceur et lotion de rinçage hibiscus, ylang ylang

shampooinghibiscus

Ce shampooing moussant très doux et délicatement parfumé convient aux cuirs chevelus sensibles grâce aux propriétés hydratantes et emollientes de la fleur d’hibiscus et du panthénol (provitamine B5). Il est également un bon fortifiant capillaire.

Notes sur les ingrédients :
– base lavante neutre : idéale pour faire rapidement des shampooings et gels douches sur mesure, c’est une bonne base, très douce, qui convient à toutes les peaux. (j’utilise celle d’aroma-zone).
– la glycérine végétale : elle apporte dans cette recette des propriétés hydratantes et adoucissantes. 
– les fleurs d’hibiscus séchées : très bonnes en tisane (elles ont un goût acidulé et sont souvent présentes dans les mélanges aux fruits rouges, notamment pour donner cette couleur rouge profond), elles sont utilisées ici pour leur pouvoir adoucissant et hydratant. Les fleurs d’hibiscus contiennent des acides de fruits et sont antioxydantes. On peut aussi les utiliser pour hydrater les peaux matures. J’utilise ici les fleurs de l’herboristerie du père blaize.
– la provitamine B5 ou panthénol : utilisée ici comme actif, elle fortifie les cheveux et apaise le cuir chevelu. Emolliente, et hydratante, la provitamine B5 est réparatrice et cicatrisante. C’est aussi un bon ingrédient pour faire des baumes réparateurs (mains sèches et crevassées par exemple).
– L’huile essentielle d’Ylang Ylang : Je l’utilise ici pour son odeur suave et fleurie mais aussi parce que c’est un bon tonique du cuir chevelu, qui les rend brillants.

Pour qui ?
– tous types de cheveux
– convient particulièrement aux cuirs chevelus sensibles, et aux cheveux très abimés
– pour ceux qui aiment les shampooings très moussants

LA RECETTE : 
– 100 ml de base lavante neutre
– 1 cuillère à soupe de glycérine végétale
– 15 ml de décoction de fleurs d’hibiscus (2 cuillères à soupes de fleurs d’hibiscus dans un litre d’eau)
– 2,6 ml soit 68 gouttes de provitamine B5
– 30 gouttes d’huile essentielle d’Ylang Ylang
– 25 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse (conservateur)

Dans une casserole, verser un litre d’eau ( le reste servira comme lotion de rinçage), jeter les fleurs d’hibiscus et mettre sur le feu. En attendant que l’eau bout, verser dans un saladier la base lavante neutre, la glycérine, l’huile essentielle d’Ylang Ylang, bien mélanger. Quand l’eau bout retirer du feu et filtrer la décoction avec une passoire pour enlever les fleurs. Verser 15 ml de décoction dans le saladier avec le reste des ingrédients, ajouter la provitamine B5 et l’extrait de pépins de pamplemousse. Bien mélanger l’ensemble puis transvaser dans le pot prévu à cet effet, la préparation se conservera 3 mois.

Le reste de décoction d’hibiscus peut être utilisée comme dernière eau de rinçage. En l’état elle est à utiliser de suite sinon il faut ajouter un conservateur.

personnaliser la recette : Il est possible de remplacer la décoction d’hibiscus par du romarin pour un shampooing anti-pelliculaire, et de l’associer avec les huiles essentielles de lavande, cade et géranium pour plus d’efficacité. 

 

Soin profond des cheveux : henné neutre, ortie et lavande

hennerenfort

Très simples à réaliser les masques au henné permettent un soin profond du cheveux. Le henné neutre (Cassia obovata ou Cassia italica), permet de les soigner sans les colorer. Il gaine les cheveux, soulage les démangeaisons du cuir chevelu et les pellicules tout en leur donnant force, volume et brillance. Cette recette est cependant déconseillée aux cheveux blonds, même si du henné neutre est utilisé, il peut parfois laisser une légère coloration sur cheveux très clairs, surtout s’ils ont été décolorés chimiquement.

Notes sur les ingrédients :
– le henné neutre (Cassia obovata ou Cassia italica) : sous forme de poudre, il se mélange à de l’eau chaude puis s’applique sur cheveux secs. Le henné nettoie le cuir chevelu et gaine la fibre capillaire, et la renforce.
– l’ortie piquante : elle est souvent utilisée comme tonique capillaire contre la chute des cheveux. Elle est astringente, anti-infectieuse et tonique. Bonne pour la croissance des cheveux on peut également l’utiliser contre l’acné et l’eczema
– huile essentielle de lavande : antiseptique, cicatrisante et régénératrice cutanée, elle est ici utilisée pour apaiser le cuir chevelu sensible. Pour cette recette elle va servir également à couvrir un peu l’odeur du henné et de l’ortie qui rappelle celle des épinards et qui peut en gêner certains.

Pour qui est faite cette recette :
– traiter un problème de pellicules
– contre la chute des cheveux
– comme coup de boost capillaire et aider à les faire pousser
– gainer les cheveux fins et leur donner du volume
– contre les cheveux ternes

LA RECETTE :
– 350 g de henné neutre (pour des cheveux mi-dos, 250 g suffisent
– 1 cuillère à soupe et demi de feuilles d’ortie piquante séchées
– 4 gouttes d’huile essentielles de lavande fine
– eau

Pour cette recette, utiliser des ustensiles en verre, plastique ou céramique, mais pas de métal, celui-ci altère les propriétés du henné.

Dans un saladier verser le henné et les quatre gouttes d’huile essentielle de lavande. À part, dans une casserole verser un litre d’eau et ajouter l’ortie séchée. Mettre sur le feu et attendre que cela bouille. Quand l’eau bouille, la décoction est prête, filtrer le liquide avec une passoire fine. Verser petit à petit en mélangeant bien la décoction à la poudre de henné jusqu’à l’obtention d’une pâte ni trop épaisse ni trop liquide (purée) en essayant de faire disparaître au maximum les grumeaux. Laisser tiédir, puis appliquer sur les cheveux, et enfin recouvrir d’un film plastique alimentaire et d’un vieux tissus, ainsi au chaud, le soin pénètrera mieux dans la fibre capillaire.

La pose du henné doit durer minimum trente minutes. Pour un maximum d’efficacité, laisser poser 4 heures. Cette recette nécessite d’avoir du temps devant soi, c’est la recette du dimanche pluvieux !

Après la pause, c’est le moment de rincer et éventuellement de faire un shampooing pour aider à bien éliminer les résidus de pâte de henné. Laisser sécher (ou sécher comme à votre habitude). Cette recette peut être réalisée une fois par mois pour un traitement régulier.

Personnaliser la recette : Il est possible de réaliser cette recette avec un henné colorant, comme le henné naturel ou henné d’Égypte (Lawsonia inermIs) qui est une autre plante que le henné neutre mais ayant des propriétés similaires. Il est également possible de faire une décoction avec une autre plante que l’ortie (romarin, fleurs de lavande, hibiscus…).

Crème Hammam Rhassoul, argan, fleur d’oranger

cremehammam

Cette crème très douce est idéale pour une sortie au hammam (ou dans sa salle de bain avec un peu de temps devant soi). Le rhassoul, l’argan et la fleur d’oranger apaisent, hydratent et nourrissent en profondeur la peau et les cheveux. C’est un soin multifonctions que l’on peut utiliser sur la totalité du corps, sous la forme de cataplasme pour un maximum d’efficacité. Pour la peau, l’idéal est de le laisser poser au minimum 10 min, puis d’effectuer un gommage avec un gant kessa, et rincer. Pour les cheveux, c’est un bon masque avant shampooing, qui les rendra doux et brillants. Son parfum envoutant apporte un bon moment de détente.

Note sur les ingrédient :
– le rhassoul : cette argile qui se présente sous la forme d’une poudre s’utilise sous la forme de cataplasmes, d’enveloppements, de masques pour le visage, le corps et les cheveux. Il adoucit, purifie et apaise les peaux sensibles.
– l’huile d’argan : nourrissante et cicatrisante, elle protège la peau des agressions extérieures et lui redonne de la souplesse. Elle aide également à lutter contre le vieillissement cutané (sans faire de miracle ça se saurait). Par ailleurs, comme l’huile d’olive elle donne de la brillance aux cheveux ternes, et aide à lutter contre les 
pellicules. On peut aussi s’en servir pour fortifier les ongles cassants ou abimés.
– l’hydrolat de fleur d’oranger : eau de bien-être, elle détend, aide à se laisser aller et favorise le sommeil. On peut s’en servir par exemple comme brume d’oreiller pour détendre bébé. En ce qui concerne notre recette, elle redonne de la lumière au teint et convient aux peaux délicates.
– le savon noir liquide : riche en huile d’olive et en sel, il est naturellement riche en glycérine hydratante pour la peau et les cheveux. Le savon noir est un anti-bactérien naturel très très doux parfait comme savon liquide pour les mains au quotidien. C’est également un excellent remplaçant de la mousse à raser pour les hommes.
– base lavante neutre : très pratique elle permet de faire des shampooings ou des gels douches personnalisés en un tour de main. Il est important que sa composition soit à 100% d’origine naturelle (sans sodium lauryl sulfate (SLS), sans sodium laureth sulfate (SLES), sans ammonium lauryl sulfate, sans paraben, sans dérivé éthoxylé, sans silicone) et bio si possible.

Pour qui est faite cette crème : 
– ceux et celles qui prévoient une petite demi-journée au hammam
– hydrater et nourrir les peaux très sèches et abimées
– en masque pour les cheveux colorés ou abimés
– crème de gommage pour la peau
– crème exfoliante antipelliculaire du cuir chevelu

LA RECETTE : pour environ 100 ml 
– rhassoul en poudre : 33g
– hydrolat de fleur d’oranger : 33g
– huile végétale d’argan : 5g
– savon noir liquide (pour la peau, pas celui que l’on trouve en droguerie) : 12g
– base lavante neutre naturelle bio : 10g

Dans un saladier, verser le rhassoul, puis l’eau de fleur d’oranger, mélanger. Ajouter le savon noir et la base lavante liquide puis l’huile d’argan. Bien mélanger et transvaser dans un pot prévu à cet effet. Cette recette est à utiliser dans la journée ou dans les deux jours en la conservant au frais. Le mélange de la phase aqueuse (eau) et huileuse la rend particulièrement sensible aux bactéries. Pour la garder plus longtemps, ajouter un conservateur comme l’extrait de pépin de pamplemousse par exemple.

Personnaliser la recette : pour plus de parfum, il est possible d’ajouter de l’huile essentielle de néroli, d’orange ou d’amande amère. Vous pouvez également remplacer l’hydrolat de fleur d’oranger par de l’hydrolat de rose. Pour une version masculine, on peut utiliser l’hydrolat de menthe et quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée. Déclinable à souhait, voilà de quoi se faire plaisir !

Baume monoï Karité coco

baumemonoikarite

Ce baume fondant a une odeur gourmande caractéristique du monoï et de la noix de coco. Il est utilisable pour nourrir la peau et les cheveux. En bain d’huile sur les cheveux (laisser poser une noix sur la pointe et les longueurs quelques heures ou une nuit avant de faire un shampooing). Il leur apportera douceur et brillance. Le bain d’huile avant chaque shampooing est le seul moyen efficace pour retarder l’apparition des fourches, il permet ainsi d’aider à la pousse des cheveux.

Note sur les ingrédients :
– le monoï : Il résulte de la macération de fleurs de tiaré dans une huile végétale de Coco. Il bénéficie donc des mêmes propriétés que l’huile végétale de coco, le parfum des fleurs en plus.

– l’huile de coco : Pour la peau, elle est très nourrissante et réduit sa déshydratation. Elle est idéale pour les peaux abimées, crevassées, très sèches c’est un bon soin en prévention des vergetures. Pour les cheveux elle les nourrit en profondeur. Bon allié des cheveux frisés et des cheveux aux pointes sèches.
 – le beurre de karité : il aide à la cicatrisation et possède des qualités anti-inflammatoires. Le beurre de karité offre également une légère protection contre les méfaits du soleil (mais ne remplace pas une crème solaire). Il possède avec l’huile de coco un véritable effet apaisant pour la peau.

Pour qui est fait ce baume :
– les peaux très fragiles, sensibles et abimées (atopiques, eczéma)
– soin après soleil
– baume réparateur pour les mains irritées
– soin après épilation ou rasage
– masque avant shampooing pour cheveux fragilisés
– en protection contre les vergetures
– et pour son délicieux parfum gourmand et sucré !

LA RECETTE :
– 50 g de monoï

– 50 g d’huile de coco
– 50 g de beurre de karité
– 6 gouttes de vitamine E (antioxydant naturel qui empêche le rancissement des huiles)

Faire fondre au bain-marie le monoï, l’huile de coco et le beurre de karité. Les huiles fondues, ajouter la vitamine E, bien mélanger. Versez votre préparation dans un pot prévu à cet effet. Laisser refroidir, l’ensemble va progressivement se figer et devenir totalement opaque. Il est possible d’accélérer le processus au réfrigérateur. Ce baume est peu sensible à l’oxydation, il peut être conservé longtemps.

Pour personnaliser la recette il est possible d’ajouter quelques gouttes d’huile essentielle d’ylang ylang (embellit la peau et les cheveux, accentuera l’odeur exotique), ou de bois de rose (très bon contre les fourches et pour les peaux matures.