Avant de commencer…

Quelques règles d’hygiène à respecter :

Faire ses cosmétiques nécessite de prendre des précautions. Avant de réaliser vos produits, veillez à bien les respecter.
– bien se laver les mains (entre les doigts, poignets) et si nécessaire porter des gants propres.
– Nettoyer et désinfecter votre plan de travail, vos ustensiles et contenants. Soit en les faisant bouillir dix minutes dans de l’eau puis en les séchant avec un linge propre. Soit en les rinçant à l’alcool de pharmacie (notamment pour le plan de travail et matières plastiques), puis laisser sécher à l’air libre.
– conserver vos préparations sensibles (particulièrement les crèmes, eaux de fleurs), ou préparations sans conservateurs au frais. Jeter tout produit ayant changé d’aspect ou d’odeur.
– utiliser des conservateurs naturels : par exemple l’extrait de pépins de pamplemousse pour vos crèmes, la vitamine E (antioxydant) pour vos huiles.

Utilisation des huiles essentielles

Les huiles essentielles doivent être manipulées avec précaution.
– Elles doivent toujours être utilisées diluées dans de l’huile ou de l’alcool (pour faire de parfums par exemple) avant utilisation
– ne pas les utiliser sur le contour des yeux.
– pour éviter les allergies, tester une goutte d’huile dans le pli du coude avant utilisation. 48h après si aucune réaction n’est observée, vous pouvez l’utiliser. (Ce test est également valable pour tout nouveau produit que vous souhaitez utiliser, huiles végétales, henné…).
– Certaines huiles sont photosensibilisantes, éviter l’exposition au soleil après aplication : Angélique, Bergamote, Céleri, Citron, Citron vert, Khella, Livèche, Mandarine, Orange, Orange sanguine, Pamplemousse, Verveine.
– certaines huiles essentielles peuvent être irritantes ou avoir des effets indésirables : AchilléeMillefeuille,Acorecalamus,Ail, Ajowan,Aneth, Anis, Bay st Thomas, Cannelle de Ceylan, Cannelle de Chine, Carvi, Cèdre Atlas, Cèdre de l’Himalaya, Cumin, Estragon, Eucalyptus à cryptone, Eucalyptus globulus, Eucalyptus mentholé, Fenouil, Girofle, Inule odorante, Khella, Lantana, Laurier, Lemongrass, Litsée citronnée, Manuka, Menthe des champs, Menthe poivrée, Menthe verte, Origan compact, Origan vulgaire, Persil, Romarin à camphre, Romarin à verbénone, Sarriette, huile aromatique à la Sauge officinale, Serpolet, Tagète, Térébenthine, Thym saturéoïdes, Thym vulgaire à thymol, Verveine.
– les huiles essentielles sont très déconseillées aux femmes enceintes. Concernant les enfants elles nécessitent des dosages particuliers.
– dosages pour un adulte : 0,1 à 2 % d’huile essentielle dans les soins pour le visage et de 0,5 à 5 % dans les soins pour le corps. Pour des parfums les huiles essentielles peuvent composer entre 15 et 40 % la préparation finale.

Les ingrédients :
– avant d’utiliser un ingrédient, il important de vérifier sa composition, la qualité des matières premières est indispensable pour un bon produit fini.
– le choix des huiles végétales : elles doivent être vierges, pures, de première pression à froid, et si possible bios.
– les hydrolats : il est important là aussi de bien lire l’INCI (composition, liste des ingrédients), certaines eaux de fleurs sont parfumées, elles sont à éviter. Par exemple si vous achetez un hydrolat de bleuet, la composition doit être : « centaurea cyanus flower » water, c’est tout.
– les huiles essentielles : bio de préférence, avec le nom complet en latin, préférer les flacons en verre opaque qui assurent une bonne protection et conservation du produit.
– les beurres : de préférence bruts et non raffinés.

Le choix et la pureté des ingrédients sont importants étant donné qu’on va les combiner, cela permet également de ne pas avoir de mauvaises surprises et de savoir ce que l’on consomme.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *