Archives du mot-clé pousse des cheveux

Soin profond des cheveux : henné neutre, ortie et lavande

hennerenfort

Très simples à réaliser les masques au henné permettent un soin profond du cheveux. Le henné neutre (Cassia obovata ou Cassia italica), permet de les soigner sans les colorer. Il gaine les cheveux, soulage les démangeaisons du cuir chevelu et les pellicules tout en leur donnant force, volume et brillance. Cette recette est cependant déconseillée aux cheveux blonds, même si du henné neutre est utilisé, il peut parfois laisser une légère coloration sur cheveux très clairs, surtout s’ils ont été décolorés chimiquement.

Notes sur les ingrédients :
– le henné neutre (Cassia obovata ou Cassia italica) : sous forme de poudre, il se mélange à de l’eau chaude puis s’applique sur cheveux secs. Le henné nettoie le cuir chevelu et gaine la fibre capillaire, et la renforce.
– l’ortie piquante : elle est souvent utilisée comme tonique capillaire contre la chute des cheveux. Elle est astringente, anti-infectieuse et tonique. Bonne pour la croissance des cheveux on peut également l’utiliser contre l’acné et l’eczema
– huile essentielle de lavande : antiseptique, cicatrisante et régénératrice cutanée, elle est ici utilisée pour apaiser le cuir chevelu sensible. Pour cette recette elle va servir également à couvrir un peu l’odeur du henné et de l’ortie qui rappelle celle des épinards et qui peut en gêner certains.

Pour qui est faite cette recette :
– traiter un problème de pellicules
– contre la chute des cheveux
– comme coup de boost capillaire et aider à les faire pousser
– gainer les cheveux fins et leur donner du volume
– contre les cheveux ternes

LA RECETTE :
– 350 g de henné neutre (pour des cheveux mi-dos, 250 g suffisent
– 1 cuillère à soupe et demi de feuilles d’ortie piquante séchées
– 4 gouttes d’huile essentielles de lavande fine
– eau

Pour cette recette, utiliser des ustensiles en verre, plastique ou céramique, mais pas de métal, celui-ci altère les propriétés du henné.

Dans un saladier verser le henné et les quatre gouttes d’huile essentielle de lavande. À part, dans une casserole verser un litre d’eau et ajouter l’ortie séchée. Mettre sur le feu et attendre que cela bouille. Quand l’eau bouille, la décoction est prête, filtrer le liquide avec une passoire fine. Verser petit à petit en mélangeant bien la décoction à la poudre de henné jusqu’à l’obtention d’une pâte ni trop épaisse ni trop liquide (purée) en essayant de faire disparaître au maximum les grumeaux. Laisser tiédir, puis appliquer sur les cheveux, et enfin recouvrir d’un film plastique alimentaire et d’un vieux tissus, ainsi au chaud, le soin pénètrera mieux dans la fibre capillaire.

La pose du henné doit durer minimum trente minutes. Pour un maximum d’efficacité, laisser poser 4 heures. Cette recette nécessite d’avoir du temps devant soi, c’est la recette du dimanche pluvieux !

Après la pause, c’est le moment de rincer et éventuellement de faire un shampooing pour aider à bien éliminer les résidus de pâte de henné. Laisser sécher (ou sécher comme à votre habitude). Cette recette peut être réalisée une fois par mois pour un traitement régulier.

Personnaliser la recette : Il est possible de réaliser cette recette avec un henné colorant, comme le henné naturel ou henné d’Égypte (Lawsonia inermIs) qui est une autre plante que le henné neutre mais ayant des propriétés similaires. Il est également possible de faire une décoction avec une autre plante que l’ortie (romarin, fleurs de lavande, hibiscus…).

Baume monoï Karité coco

baumemonoikarite

Ce baume fondant a une odeur gourmande caractéristique du monoï et de la noix de coco. Il est utilisable pour nourrir la peau et les cheveux. En bain d’huile sur les cheveux (laisser poser une noix sur la pointe et les longueurs quelques heures ou une nuit avant de faire un shampooing). Il leur apportera douceur et brillance. Le bain d’huile avant chaque shampooing est le seul moyen efficace pour retarder l’apparition des fourches, il permet ainsi d’aider à la pousse des cheveux.

Note sur les ingrédients :
– le monoï : Il résulte de la macération de fleurs de tiaré dans une huile végétale de Coco. Il bénéficie donc des mêmes propriétés que l’huile végétale de coco, le parfum des fleurs en plus.

– l’huile de coco : Pour la peau, elle est très nourrissante et réduit sa déshydratation. Elle est idéale pour les peaux abimées, crevassées, très sèches c’est un bon soin en prévention des vergetures. Pour les cheveux elle les nourrit en profondeur. Bon allié des cheveux frisés et des cheveux aux pointes sèches.
 – le beurre de karité : il aide à la cicatrisation et possède des qualités anti-inflammatoires. Le beurre de karité offre également une légère protection contre les méfaits du soleil (mais ne remplace pas une crème solaire). Il possède avec l’huile de coco un véritable effet apaisant pour la peau.

Pour qui est fait ce baume :
– les peaux très fragiles, sensibles et abimées (atopiques, eczéma)
– soin après soleil
– baume réparateur pour les mains irritées
– soin après épilation ou rasage
– masque avant shampooing pour cheveux fragilisés
– en protection contre les vergetures
– et pour son délicieux parfum gourmand et sucré !

LA RECETTE :
– 50 g de monoï

– 50 g d’huile de coco
– 50 g de beurre de karité
– 6 gouttes de vitamine E (antioxydant naturel qui empêche le rancissement des huiles)

Faire fondre au bain-marie le monoï, l’huile de coco et le beurre de karité. Les huiles fondues, ajouter la vitamine E, bien mélanger. Versez votre préparation dans un pot prévu à cet effet. Laisser refroidir, l’ensemble va progressivement se figer et devenir totalement opaque. Il est possible d’accélérer le processus au réfrigérateur. Ce baume est peu sensible à l’oxydation, il peut être conservé longtemps.

Pour personnaliser la recette il est possible d’ajouter quelques gouttes d’huile essentielle d’ylang ylang (embellit la peau et les cheveux, accentuera l’odeur exotique), ou de bois de rose (très bon contre les fourches et pour les peaux matures.