Archives du mot-clé romarin

savon « mets de l’huile ! » 100% olive

Et oui, un savon à l’huile d’olive, qu’à l’huile d’olive, ça faisait un petit moment que j’en avais envie. Une amie (qui se reconnaîtra si elle passe par là) m’a envoyé un lien sur le savon d’Alep, du coup j’ai fait un savon tout simple 100% olive, avec une feuille de laurier et un peu de romarin broyés, quelques gouttes d’huile essentielle de lavande, aaahhhh la garrigue dans ma cuisine ça fait du bien !!!

savondel'huilesavonhuilepatehuileolivelaurierromarin

Pourquoi l’huile d’olive ? Je l’adore, c’est la base de ma cuisine et je l’utilise souvent dans mes soins pour ses qualités émollientes, nourrissantes, adoucissantes. J’ai grandi avec et s’il y en a bien une dont je peux pas me passer c’est bien elle. Saponifiée elle a un parfum très agréable, doux. Un savon à l’huile d’olive c’est parfait pour les peaux fragiles car elle aide la peau à garder son hydratation.

Notes sur les ingrédients
– huile d’olive : apaisante, protectrice, elle aide la peau à lutter contre les méfaits du soleil et du temps. C’est l’alliée des peaux sensibles, elle rentre notamment dans la composition du liniment pour les soins du siège de bébé.
– la feuille de laurier sauce (ou laurier noble) : également dans ma cuisine, antibactérien naturel, je l’utilise ici comme exfolient dans le savon.
– feuilles de romarin séchées : cicatrisant et tonique cutané il convient bien aux peaux à problèmes (acné, eczéma…). Son parfum frais est très agréable, il accompagne bien le laurier comme exfoliant.
– l’huile essentielle de lavande : calmante et cicatrisante, je l’utilise ici pour donner un léger parfum au savon.

Pour qui ?
– la toilette du visage et du corps
– le peaux fragiles et délicates

LA RECETTE

PHASE A 
– 200g d’huile d’olive

PHASE B
– 87,9g de lessive de soude à 30,5%

PHASE C
– 16g d’huile d’olive à ajouter à la trace
– une feuille de laurier sauce broyée
– une cuiller à soupe de feuilles de romarin broyées
– 20 gouttes d’huile essentielle de lavande

Avant de commencer je vous conseille de lire cette fiche très complète qui vous permettra de faire vos savons en toute sécurité.

Commencer par broyer au pilon la feuille de laurier et le romarin séchés. Dans un récipient, peser l’huile d’olive de la phase C, ajouter l’huile essentielle de lavande et les feuilles broyées, bien mélanger. Dans un bécher, peser la phase A. Dans un autre bécher, peser la phase B. Verser à petit filet la phase B dans la phase A en mélangeant avec un mixeur plongeant (indispensable). Continuer ainsi jusqu’à l’apparition de la trace (environ 5 min pour cette recette), quand le mélange épaissit, verser la phase C, bien mélanger. Couler dans le moule, couvrir de cellophane et attendre 48 h avant de démouler (attendre plus longtemps si la pâte semble encore un peu molle). Laisser sécher dans un endroit sec pendant 4 semaines avant de faire un test de causticité. Bonne utilisation !

Personnaliser la recette : Vous pouvez choisir de ne pas mettre d’huile essentielle pour profiter pleinement du parfum de l’huile d’olive. Il est également possible d’ajouter un colorant comme la chlorophylle pour intensifier le vert, ou utiliser d’autres exfoliants que les feuilles séchées comme les graines de pavots, de lin ou carrément un loofah dans le moule.

[édit] Je viens d’apprendre que le savon 100% huile d’olive s’appelle savon de Castille…

shampooing antipelliculaire cèdre et romarin

Aujourd’hui une recette de shampooing antipelliculaire à base d’une décoction de plantes (romarin et thym), et d’huiles essentielles traitantes pour un cuir chevelu (cèdre atlas, géranium bourbon et Ylang Ylang. Il est également possible de traiter les pellicules en se rinçant simplement les cheveux après chaque shampooing avec une infusion de romarin. La recette de shampooing proposée ici permet d’obtenir plus rapidement un résultat efficace.

shampooing antipelliculaire cedre romarininfuseromarinromardseau
infromarincuilavocat

Ce shampooing très doux a un fort parfum de plantes aromatiques (composé à 20% par une décoction de plantes). Moussant et rafraîchissant, il est agréable à utiliser, sa composition permet permet de réduire très rapidement les pellicules (romarin, cèdre de atlas) tout en nourrissant le cuir chevelu (huile d’avocat, huile essentielle de géranium, yang yang, provitamine B5).

Notes sur les ingrédients
– feuilles de romarin séchées : le romarin est un excellent stimulant capillaire, qui permet de lutter contre les pellicules mais aussi contre la chute des cheveux.
– feuilles de thym séchées : je l’utilise ici en tant que tonique pour le cuir chevelu, il a également des propriétés antiseptiques et couvre légèrement les cheveux blancs (en très forte décoction).
– l’huile végétale d’avocat : c’est celle que je préfère pour les cheveux avec l’huile de coco. On dit qu’elle stimule la pousse mais elle permet surtout de renforcer la fibre capillaire et la faire briller. Elle est très bien pour les peaux sensibles, sèches et le cuir chevelu, cicatrisante et protectrice elle apaise les démangeaisons.
– huile essentielle de cèdre atlas : cicatrisant, astringent, c’est un bon tonique du cuir chevelu qui permet de traiter les pellicules. Il convient bien aux peaux abimées notamment contre l’eczéma.
– huile essentielle de géranium bourbon : tonique, astringente et antibactérienne, sur le cuir chevelu elle aura pour effet de soulager les démangeaisons.
– huile essentielle d’ylang ylang : elle régule le sébum, tonique et stimulante, elle fait briller les cheveux et les rend plus beaux.
– collagène végétal : actif cosmétique, il gaine les cheveux, les protège et les rend doux. C’est un ingrédient intéressant pour les cheveux fins, il donne un peu de volume.
– provitamine B5 : j’aime beaucoup cet ingrédient, il a un réel effet sur mes cheveux, les rend, forts et brillants. Sur la peau il apaise les irritations, l’hydrate et l’aide à cicatriser.

Pour qui ?
– les cuirs chevelus sensibles
– contre les pellicules et la perte de cheveux

LA RECETTE (pour environ 100ml)
– 80 ml de base lavante neutre
– 25 ml d’eau de source
– 1 cuillère à soupe de feuilles de romarin séchées
– 1 cuillère à soupe de de feuilles de thym séchées
– 1,5 ml d’huile végétale d’avocat
– 5 gouttes d’huile essentielle de cèdre atlas
– 5 gouttes d’huile essentielle de géranium bourbon
– 5 gouttes d’huiles essentielle d’ylang ylang
– 5 gouttes de collagène végétal (facultatif)
– 2, 6 ml soit 3 g de provitamine B5 (facultatif)
– une pointe de couteau d’oxyde minéral bleu (facultatif, pour rappeler la couleur du cèdre)
– 20 gouttes soit 0,6 g d’extrait de pépins de pamplemousse (conservateur : très important dans cette recette qui contient une forte quantité de décoction de plantes).

Dans une très petite casserole, mettre les feuilles de romarin, de thym puis recouvrir d’eau de source. Mettre la casserole à chauffer jusqu’à ébullition. Pendant ce temps, dans le pot prévu à cet effet, verser la base lavante, ajouter l’huile végétale d’avocat, et les huiles essentielles de cèdre, géranium et ylang ylang. Fermer le pot et bien secouer pour mélanger. Quand la décoction de plante est prête, sortir du feu et laisser refroidir. Filtrer la décoction, y ajouter le collagène végétal et la provitamine B5. Bien remuer, puis verser la décoction dans votre pot. Ajouter le conservateur (extrait de pépin de pamplemousse) et l’oxyde bleu, fermer et agiter énergiquement de manière à ce que les ingrédients et les pigments se mélangent bien. C’est prêt…

Personnaliser la recette : il est possible de remplacer les actifs cosmétiques (collagène végétal et provitamine B5) par d’autres adaptés à votre type de cheveux. Pour un effet antipelliculaire plus intense, vous pouvez remplacer l’huile essentielle d’ylang ylang par celle de romarin à cynéole. Il est également possible de remplacer la décoction par un hydrolat de romarin.