Archives du mot-clé fleur d’oranger

Savon « c’est l’printemps ! »

Le retour du soleil, les parfums de fleurs (le rhume des foins) on y est, ça sent l’printemps ! Après un petit tour aux buttes de Chaumont tout en fleurs, évidemment un savon s’imposait…
grandarbrepetitcheminpetalesolsavonclprintemps

En ce moment je fais plus de savons que de recettes cosmétiques, je me rends compte que j’utilise la plupart du temps les ingrédients bruts en les mélangeant au creux des mains (huiles végétales et huiles essentielles, eaux florales et aloe vera) c’est très pratique et ne demande aucun temps de préparation. Pour les savons c’est différent, il n’y a pas de problème de conservation et surtout on peut facilement les partager avec son entourage. C’est très agréable à préparer et chacun est vraiment différent, unique par sa texture, sa mousse son parfum et son effet sur la peau. Bref comme vous pouvez le voir je me régale à faire des savons mais bien sûr je continuerai à proposer d’autres recettes…

Bref pour ce printemps je voulais commencer par faire un savon doux, frais et floral, j’en ai profité pour utiliser un joli moule que l’on m’a offert 😉 très récemment. Parfumé aux huiles essentielles de petitgrain bigarade et bois de hô, il sent à la fois les agrumes et la fleur d’oranger. Le parfum est suave et chaud, très féminin je trouve.

Notes sur les ingrédients :
– beurre de karité : il me permet de faire un savon dur et très nourrissant pour la peau, ce beurre a des propriétés cicatrisantes et réparatrices.
– huile de coprah : issu de la noix de coco séchée, elle permet d’avoir un savon bien moussant, j’adore !
– huile d’olive : émolliente, nourrissante, réparatrice, incontournable selon moi pour un bon savon nourrissant.
– huile essentielle de petitgrain bigarade : bonne alternative à l’huile essentielle de néroli puisqu’elle possède des propriétés et un parfum très proches, elle détend, a des propriétés anti-inflammatoires et régule les sécrétions de sébum. Elle peut donc être utilisée pour les peaux grasses, ajoutée à une huile végétale pour une huile de massage apaisante ou encore diffusée dans l’air pour une atmosphère de détente.
– huile essentielle de bois de hô : antibactérienne, elle aide les tissus à se régénérer. Cicatrisante elle convient aux peaux abimées et matures. Son parfum est doux, frais, légèrement citronné.
– miel de fleurs : le miel a des propriétés hydratantes et réparatrices, on peut l’utiliser pour les soins de la peau et des cheveux.
– fleurs de camomille séchées : Dans cette recette c’est vraiment pour apporter une fantaisie au savon, c’est un ingrédient optionnel. La camomille a cependant des propriétés adoucissantes pour la peau, on peut également la boire en infusion, elle détend, accompagnée de tilleul, elle fait une excellente tisane avant le sommeil. En infusion ou en décoction, on peut l’utiliser pour rincer les cheveux clairs auxquels elle donnera de beaux reflets dorés (on peut le faire sans problème sur les cheveux des enfants, ça sent bon et c’est très léger).
– spiruline : c’est une algue bleue essentiellement utilisée comme complément alimentaire car elle est riche en protéines, nutriments, vitamines A et E. Elle est antioxydante, régénérante particulièrement adaptée aux peaux matures et abimées. On peut aussi l’utiliser comme fortifiant capillaire. Je l’utilise pour ses propriétés mais aussi pour donner à mes savons cette couleur vert tendre.

Pour qui ?
– tout le monde ! surtout ceux qui aiment le parfum de la fleur d’oranger…

LA RECETTE

PHASE A
– beurre de karrité : 150g
– huile de coprah : 150g
– huile d’olive : 100g

PHASE B
– lessive de soude à 30,5%

PHASE C
– huile d’olive : 32g
– Miel de fleurs : une cuillère à café
– spiruline : une cuillère à café
– huile essentielle de petitgrain bigarade : 10g
– huile essentielle de bois de hô : 7g

Avant de réaliser cette recette je vous conseille de lire cette fiche.

Après avoir protégé votre plan de travail et pesé vos ingrédients, faire fondre au bain marie la phase A (elle est prête quand elle fait environ 35°C). Puis verser doucement en filet la phase B dans la phase A en mixant. Quand la trace apparaît, verser la phase C en mixant. Puis verser rapidement dans les moules. Attention cette recette contient beaucoup de beurre de karité, la trace apparait très vite, la pâte à savon peut rapidement se figer, il ne faut pas attendre entre les différentes étapes. Bien tacler la pâte dans les moules pour éviter les bulles, filmer et laisser reposer, le lendemain, mettre au réfrigérateur quelques heures puis démouler, attendre 4 semaines de cure avant de les utiliser.

personnalisation de la recette : vous pouvez remplacer les pétales de camomilles par celles de calendula qui restent jaunes dans le savon malgré la saponification. Le résultat sera bien plus joli.

Crème Hammam Rhassoul, argan, fleur d’oranger

cremehammam

Cette crème très douce est idéale pour une sortie au hammam (ou dans sa salle de bain avec un peu de temps devant soi). Le rhassoul, l’argan et la fleur d’oranger apaisent, hydratent et nourrissent en profondeur la peau et les cheveux. C’est un soin multifonctions que l’on peut utiliser sur la totalité du corps, sous la forme de cataplasme pour un maximum d’efficacité. Pour la peau, l’idéal est de le laisser poser au minimum 10 min, puis d’effectuer un gommage avec un gant kessa, et rincer. Pour les cheveux, c’est un bon masque avant shampooing, qui les rendra doux et brillants. Son parfum envoutant apporte un bon moment de détente.

Note sur les ingrédient :
– le rhassoul : cette argile qui se présente sous la forme d’une poudre s’utilise sous la forme de cataplasmes, d’enveloppements, de masques pour le visage, le corps et les cheveux. Il adoucit, purifie et apaise les peaux sensibles.
– l’huile d’argan : nourrissante et cicatrisante, elle protège la peau des agressions extérieures et lui redonne de la souplesse. Elle aide également à lutter contre le vieillissement cutané (sans faire de miracle ça se saurait). Par ailleurs, comme l’huile d’olive elle donne de la brillance aux cheveux ternes, et aide à lutter contre les 
pellicules. On peut aussi s’en servir pour fortifier les ongles cassants ou abimés.
– l’hydrolat de fleur d’oranger : eau de bien-être, elle détend, aide à se laisser aller et favorise le sommeil. On peut s’en servir par exemple comme brume d’oreiller pour détendre bébé. En ce qui concerne notre recette, elle redonne de la lumière au teint et convient aux peaux délicates.
– le savon noir liquide : riche en huile d’olive et en sel, il est naturellement riche en glycérine hydratante pour la peau et les cheveux. Le savon noir est un anti-bactérien naturel très très doux parfait comme savon liquide pour les mains au quotidien. C’est également un excellent remplaçant de la mousse à raser pour les hommes.
– base lavante neutre : très pratique elle permet de faire des shampooings ou des gels douches personnalisés en un tour de main. Il est important que sa composition soit à 100% d’origine naturelle (sans sodium lauryl sulfate (SLS), sans sodium laureth sulfate (SLES), sans ammonium lauryl sulfate, sans paraben, sans dérivé éthoxylé, sans silicone) et bio si possible.

Pour qui est faite cette crème : 
– ceux et celles qui prévoient une petite demi-journée au hammam
– hydrater et nourrir les peaux très sèches et abimées
– en masque pour les cheveux colorés ou abimés
– crème de gommage pour la peau
– crème exfoliante antipelliculaire du cuir chevelu

LA RECETTE : pour environ 100 ml 
– rhassoul en poudre : 33g
– hydrolat de fleur d’oranger : 33g
– huile végétale d’argan : 5g
– savon noir liquide (pour la peau, pas celui que l’on trouve en droguerie) : 12g
– base lavante neutre naturelle bio : 10g

Dans un saladier, verser le rhassoul, puis l’eau de fleur d’oranger, mélanger. Ajouter le savon noir et la base lavante liquide puis l’huile d’argan. Bien mélanger et transvaser dans un pot prévu à cet effet. Cette recette est à utiliser dans la journée ou dans les deux jours en la conservant au frais. Le mélange de la phase aqueuse (eau) et huileuse la rend particulièrement sensible aux bactéries. Pour la garder plus longtemps, ajouter un conservateur comme l’extrait de pépin de pamplemousse par exemple.

Personnaliser la recette : pour plus de parfum, il est possible d’ajouter de l’huile essentielle de néroli, d’orange ou d’amande amère. Vous pouvez également remplacer l’hydrolat de fleur d’oranger par de l’hydrolat de rose. Pour une version masculine, on peut utiliser l’hydrolat de menthe et quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée. Déclinable à souhait, voilà de quoi se faire plaisir !