Archives du mot-clé pellicules

shampooing antipelliculaire cèdre et romarin

Aujourd’hui une recette de shampooing antipelliculaire à base d’une décoction de plantes (romarin et thym), et d’huiles essentielles traitantes pour un cuir chevelu (cèdre atlas, géranium bourbon et Ylang Ylang. Il est également possible de traiter les pellicules en se rinçant simplement les cheveux après chaque shampooing avec une infusion de romarin. La recette de shampooing proposée ici permet d’obtenir plus rapidement un résultat efficace.

shampooing antipelliculaire cedre romarininfuseromarinromardseau
infromarincuilavocat

Ce shampooing très doux a un fort parfum de plantes aromatiques (composé à 20% par une décoction de plantes). Moussant et rafraîchissant, il est agréable à utiliser, sa composition permet permet de réduire très rapidement les pellicules (romarin, cèdre de atlas) tout en nourrissant le cuir chevelu (huile d’avocat, huile essentielle de géranium, yang yang, provitamine B5).

Notes sur les ingrédients
– feuilles de romarin séchées : le romarin est un excellent stimulant capillaire, qui permet de lutter contre les pellicules mais aussi contre la chute des cheveux.
– feuilles de thym séchées : je l’utilise ici en tant que tonique pour le cuir chevelu, il a également des propriétés antiseptiques et couvre légèrement les cheveux blancs (en très forte décoction).
– l’huile végétale d’avocat : c’est celle que je préfère pour les cheveux avec l’huile de coco. On dit qu’elle stimule la pousse mais elle permet surtout de renforcer la fibre capillaire et la faire briller. Elle est très bien pour les peaux sensibles, sèches et le cuir chevelu, cicatrisante et protectrice elle apaise les démangeaisons.
– huile essentielle de cèdre atlas : cicatrisant, astringent, c’est un bon tonique du cuir chevelu qui permet de traiter les pellicules. Il convient bien aux peaux abimées notamment contre l’eczéma.
– huile essentielle de géranium bourbon : tonique, astringente et antibactérienne, sur le cuir chevelu elle aura pour effet de soulager les démangeaisons.
– huile essentielle d’ylang ylang : elle régule le sébum, tonique et stimulante, elle fait briller les cheveux et les rend plus beaux.
– collagène végétal : actif cosmétique, il gaine les cheveux, les protège et les rend doux. C’est un ingrédient intéressant pour les cheveux fins, il donne un peu de volume.
– provitamine B5 : j’aime beaucoup cet ingrédient, il a un réel effet sur mes cheveux, les rend, forts et brillants. Sur la peau il apaise les irritations, l’hydrate et l’aide à cicatriser.

Pour qui ?
– les cuirs chevelus sensibles
– contre les pellicules et la perte de cheveux

LA RECETTE (pour environ 100ml)
– 80 ml de base lavante neutre
– 25 ml d’eau de source
– 1 cuillère à soupe de feuilles de romarin séchées
– 1 cuillère à soupe de de feuilles de thym séchées
– 1,5 ml d’huile végétale d’avocat
– 5 gouttes d’huile essentielle de cèdre atlas
– 5 gouttes d’huile essentielle de géranium bourbon
– 5 gouttes d’huiles essentielle d’ylang ylang
– 5 gouttes de collagène végétal (facultatif)
– 2, 6 ml soit 3 g de provitamine B5 (facultatif)
– une pointe de couteau d’oxyde minéral bleu (facultatif, pour rappeler la couleur du cèdre)
– 20 gouttes soit 0,6 g d’extrait de pépins de pamplemousse (conservateur : très important dans cette recette qui contient une forte quantité de décoction de plantes).

Dans une très petite casserole, mettre les feuilles de romarin, de thym puis recouvrir d’eau de source. Mettre la casserole à chauffer jusqu’à ébullition. Pendant ce temps, dans le pot prévu à cet effet, verser la base lavante, ajouter l’huile végétale d’avocat, et les huiles essentielles de cèdre, géranium et ylang ylang. Fermer le pot et bien secouer pour mélanger. Quand la décoction de plante est prête, sortir du feu et laisser refroidir. Filtrer la décoction, y ajouter le collagène végétal et la provitamine B5. Bien remuer, puis verser la décoction dans votre pot. Ajouter le conservateur (extrait de pépin de pamplemousse) et l’oxyde bleu, fermer et agiter énergiquement de manière à ce que les ingrédients et les pigments se mélangent bien. C’est prêt…

Personnaliser la recette : il est possible de remplacer les actifs cosmétiques (collagène végétal et provitamine B5) par d’autres adaptés à votre type de cheveux. Pour un effet antipelliculaire plus intense, vous pouvez remplacer l’huile essentielle d’ylang ylang par celle de romarin à cynéole. Il est également possible de remplacer la décoction par un hydrolat de romarin.

Shampooing Indien au Shikakaï

J’aime beaucoup utiliser la poudre de shikakaï parce c’est très facile, sa préparation est rapide, elle est efficace pour laver les cheveux naturellement.

shampooingindien

Le shikakaï est une poudre issue des fruits séchés de L’Acacia concinna, un arbuste qui pousse en Inde centrale. Ses fruits séchés sont riches en saponines et sont utilisés en Inde pour laver les cheveux. Ce shampooing rend les cheveux doux et brillants, il facilite également le démêlage, en plus de laver il constitue un véritable soin. On dit que le shikakaï favorise la pousse du cheveux mais ça, c’est difficile à vérifier ! 😉
Pour réaliser un shampooing au shikakaï, il suffit simplement de mélanger la poudre de shikakaï à de l’eau chaude, jusqu’à obtenir une pâte onctueuse. Les ingrédients que j’ai ajoutés à ma recette sont optionnels.

Notes sur les ingrédients :
– poudre de shikakaï (Acacia concinna fruit powder) : embellisseur capillaire et shampooing naturel utilisé en Inde. Rend les cheveux plus forts et brillants.
– eau de source
– hydrolat de rose de damas (option) : tonifie et apaise le cuir chevelu
– miel de lavande (option) : ajouté à la recette pour hydrater et nourrir les cheveux
– huile essentielle de bois de rose (option) : utilisée ici pour son parfum rafraîchissante, le bois de rose peut être aussi utilisé pour aider la cicatrisation des peaux irritées (notamment les brulures, les petites plaies, l’acné, l’eczéma, le psoriasis). Il peut aussi entrer dans la composition d’un soin contre les pellicules. J’aime beaucoup l’utiliser.

Pour qui ?
– ceux qui veulent se faire un shampooing naturel facile et rapide à préparer.
– des cheveux abimés qui ont besoin d’un shampooing vraiment très très doux.
– les cheveux ternes et mous

LA RECETTE : (quantité pour cheveux mi-dos)
– 50 g de poudre de shikakaï
– eau de source
Ingrédients à ajouter en option :
– un bouchon d’hydrolat de rose de damas (ou une infusion de plante)
– une cuillère à café de miel de lavande (ou celui que vous avez dans votre cuisine)
– 5 gouttes d’huile essentielle de bois de rose

Faire chauffer de l’eau. Dans un bol, verser la poudre de shikakaï (et les ingrédients en option : hydrolat de rose, miel, huile essentielle de bois de rose). Quand l’eau est chaude (pas bouillante) verser progressivement dans la poudre en mélangeant jusqu’à obtenir une pâte onctueuse.

Ce shampooing s’utilise comme un shampooing classique sur cheveux mouillés, en massant le cuir chevelu, puis rincer. Il est à utiliser de suite et ne se conserve pas.

personnalisation : pour le conserver, ajouter un extrait de pépin de pamplemousse (ou autre conservateur).

Soin profond des cheveux : henné neutre, ortie et lavande

hennerenfort

Très simples à réaliser les masques au henné permettent un soin profond du cheveux. Le henné neutre (Cassia obovata ou Cassia italica), permet de les soigner sans les colorer. Il gaine les cheveux, soulage les démangeaisons du cuir chevelu et les pellicules tout en leur donnant force, volume et brillance. Cette recette est cependant déconseillée aux cheveux blonds, même si du henné neutre est utilisé, il peut parfois laisser une légère coloration sur cheveux très clairs, surtout s’ils ont été décolorés chimiquement.

Notes sur les ingrédients :
– le henné neutre (Cassia obovata ou Cassia italica) : sous forme de poudre, il se mélange à de l’eau chaude puis s’applique sur cheveux secs. Le henné nettoie le cuir chevelu et gaine la fibre capillaire, et la renforce.
– l’ortie piquante : elle est souvent utilisée comme tonique capillaire contre la chute des cheveux. Elle est astringente, anti-infectieuse et tonique. Bonne pour la croissance des cheveux on peut également l’utiliser contre l’acné et l’eczema
– huile essentielle de lavande : antiseptique, cicatrisante et régénératrice cutanée, elle est ici utilisée pour apaiser le cuir chevelu sensible. Pour cette recette elle va servir également à couvrir un peu l’odeur du henné et de l’ortie qui rappelle celle des épinards et qui peut en gêner certains.

Pour qui est faite cette recette :
– traiter un problème de pellicules
– contre la chute des cheveux
– comme coup de boost capillaire et aider à les faire pousser
– gainer les cheveux fins et leur donner du volume
– contre les cheveux ternes

LA RECETTE :
– 350 g de henné neutre (pour des cheveux mi-dos, 250 g suffisent
– 1 cuillère à soupe et demi de feuilles d’ortie piquante séchées
– 4 gouttes d’huile essentielles de lavande fine
– eau

Pour cette recette, utiliser des ustensiles en verre, plastique ou céramique, mais pas de métal, celui-ci altère les propriétés du henné.

Dans un saladier verser le henné et les quatre gouttes d’huile essentielle de lavande. À part, dans une casserole verser un litre d’eau et ajouter l’ortie séchée. Mettre sur le feu et attendre que cela bouille. Quand l’eau bouille, la décoction est prête, filtrer le liquide avec une passoire fine. Verser petit à petit en mélangeant bien la décoction à la poudre de henné jusqu’à l’obtention d’une pâte ni trop épaisse ni trop liquide (purée) en essayant de faire disparaître au maximum les grumeaux. Laisser tiédir, puis appliquer sur les cheveux, et enfin recouvrir d’un film plastique alimentaire et d’un vieux tissus, ainsi au chaud, le soin pénètrera mieux dans la fibre capillaire.

La pose du henné doit durer minimum trente minutes. Pour un maximum d’efficacité, laisser poser 4 heures. Cette recette nécessite d’avoir du temps devant soi, c’est la recette du dimanche pluvieux !

Après la pause, c’est le moment de rincer et éventuellement de faire un shampooing pour aider à bien éliminer les résidus de pâte de henné. Laisser sécher (ou sécher comme à votre habitude). Cette recette peut être réalisée une fois par mois pour un traitement régulier.

Personnaliser la recette : Il est possible de réaliser cette recette avec un henné colorant, comme le henné naturel ou henné d’Égypte (Lawsonia inermIs) qui est une autre plante que le henné neutre mais ayant des propriétés similaires. Il est également possible de faire une décoction avec une autre plante que l’ortie (romarin, fleurs de lavande, hibiscus…).