crème hydratante visage précieuse à la rose

crèmehydrarose

Cette crème hydratante à la rose convient bien aux peaux matures et aux peau sèches pour prévenir le vieillissement cutané. Délicatement parfumée à la rose, elle laisse la peau fraîche et douce après application. L’huile essentielle de rose de damas étant très onéreuse (parce que pour obtenir 30g d’huile essentielle, il faut 60 000 fleurs), je l’utilise avec parcimonie. Cependant étant donné qu’elle présente des propriétés similaires à l’huile essentielle de bois de rose, elle peut être si on le souhaite complètement remplacée par elle.

Notes sur les ingrédients :
– l’huile essentielle de rose de damas : Utilisée principalement en parfumerie, elle a des propriétés anti-stress. Pour la peau, elle adoucit, nourrit la régénère et aide la cicatrisation. Tonifiante et astringente, c’est un bon ingrédient pour les soins de la peau. Je trouve son odeur très fraîche et puissante, elle s’accorde très bien avec celle du bois de rose.
– l’huile essentielle de bois de rose : elle n’a rien à voir avec la rose ci-dessus puisqu’il s’agit du bois d’un grand arbre « aniba rosaedora » qui pousse en amérique du sud (forêt amazonienne). Comme la rose son huile essentielle est utilisée en parfumerie, quand au bois en lui même, c’est un matériau précieux en ébénisterie. Son odeur est douce, légèrement citronnée.
– l’huile d’amande douce : emolliente, elle protège la peau du dessèchement, favorise la cicatrisation et atténue les démangeaisons cutanées.
– olivem 1000 : émulsifiant d’origine naturelle (olive, sucre), j’aime bien l’utiliser parce qu’il permet de faire des crèmes de textures très différentes. J’utilise aussi cet émulsifiant pour faire des masques capillaires, il rend les cheveux très doux.
– l’hydrolat de rose : il apaise les inflammations notamment des paupières et fait disparaître les rougeurs.
– le collagène végétal : contient des extraits de levures et de plante (le saule), c’est un actif qui adoucit la peau. Je l’utilise aussi pour gainer les cheveux.
– extrait de pépins de pamplemousse : conservateur

 Pour qui ?
– les personnes ayant une peau sèche et fragile
– les peaux matures
– pour le parfum floral

LA RECETTE :

PHASE HUILEUSE :
– 12,5 g d’huile végétale d’amande douce
– 3,5 g d’olivem 1000

PHASE AQUEUSE :
– 30 g hydrolat de rose de damas

AJOUTS :
– 2 gouttes d’huile essentielle de rose de damas
– 3 gouttes d’huile essentielle de bois de rose
– 1 goutte de collagène végétal
– 9 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse

Mettre la phase huileuse au bain marie et tourner jusqu’à ce que l’olivem 1000 ait fondu. Parallèlement, mettre la phase aqueuse dans un autre récipient au bain marie. Quand chacun des bains marie a atteint la température d’environ 70 °C, sortir les récipients des bains marie. Verser en fin filet la phase aqueuse dans la phase huileuse, en mélangeant avec un petit fouet vigoureusement pendant environ 3 minutes, vous pouvez accélérer la formation de la crème en plaçant votre récipient dans un bol d’eau froide. Quand la texture est bien onctueuse, ajouter les ajouts en mélangeant énergiquement. La crème est prête, il ne reste plus qu’à la transférer dans le pot prévu à cet effet, avec une petite cuillère ou une seringue afin d’éviter les bulles d’air. Cette préparation se conserve au moins deux mois.

Personnaliser la recette : L’huile essentielle de rose étant très onéreuse, vous pouvez entièrement la remplacer par celle de bois de rose, ou la remplacer par le géranium bourbon qui aura des propriétés astringente et cicatrisante, à condition d’aimer son odeur très fleurie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *